16
    mai
    2016
    0

    { French Curves } Tous en marinière !

    DSCN0001

    C’est le retour du challenge French Curves. Pour rappel, ce challenge a été lancé par la gentille Gaelle Prudencio. Ce challenge rassemble une floppée de blogueuses qui vous proposent des looks autour d’un thème.

    Ce mois-ci le thème est marinière ! Ce thème était pour moi, sans mentir, je dois avoir 6 ou 7 marinières dans le placard, j’en suis amoureuse, c’est de loin mon basique préféré.

    Pour ce thème, j’ai longuement réfléchi et j’ai décidé de sortir ma marinière, manche 3/4 avec col claudine. Je l’ai accompagnée d’un salopette short et d’un sac jaune. Un look tout en douceur.

    Quand j’ai trouvé cette marinière, mon coeur a fait « boum boum », j’ai vraiment craqué, elle est parfaite.

    J’ai vraiment hâte que le soleil soit officiellement au rendez-vous pour mettre cette tenue toute une journée. C’est un ensemble parfait pour les derniers jours du printemps et premier jours d’été.

    french-curve-mariniere-2

    Salopette en jean : New Look
    Sac : New Look
    Marinière : Pimkie
    Chaussures : Chipie

    french-curve-mariniere-12

    french-curve-mariniere-3

    french-curve-mariniere-4

    french-curve-mariniere-5

    french-curve-mariniere-6

    french-curve-mariniere-7

    french-curve-mariniere-8

    french-curve-mariniere-9

    french-curve-mariniere-10

    french-curve-mariniere-11

    1
    mai
    2016
    0

    { Calendrier } En Mai fait ce qu’il te plait !

    mai-2016

     

    Et ça va être le cas ! En Mai je fais ce qu’il me plait et je pars à… NEW-YORK ! C’est l’heure de notre voyage annuel avec le chéri, j’ai tellement hâte. C’est notre premier voyage hors EU et long (12jours).
    Shopping, visite et découvertes seront au rendez-vous !

    On vous racontera tout ça sur notre blog : A la recherche du terroir

    Du coup le calendrier s’en va en voyage aussi et vous transporte à NY pour quelques secondes !

    Je vous souhaite un excellent mois de Mai !

    Télécharger : PDF 

    29
    avr
    2016
    0

    { Run } Ma première course – 10 km d’Albi

    Avant de vous en parler, j’aimerais vous expliquer un peu mon parcours de mini-running girl. J’ai commencé à courir en juin dernier parce que j’avais craqué sur une paire de chaussure (ah, le shopping). Je m’étais dit je m’y mettrais, je me l’étais promis. J’avais déjà bien changé en juin, mon corps et mon esprit avaient changé. J’ai commencé à courir pour aller chercher le pain, puis le matin tôt en juillet pour me défouler avant petit déjeuner. J’ai ensuite dû faire un pause à cause mon opération, mais j’ai repris en septembre plus sérieusement une fois par semaine.

    Je n’avais jamais aimé courir ou aimer le sport (à part le rugby) en général (même si j’en faisais petite) je ne pensais pas que ça pouvait être autant libérateur et indispensable pour trouver un équilibre.

    En un an et demi, j’ai parcouru belle distance. Cette course était un peu… la cerise, l’aboutissement de cette dernière année, du changement, de mon évolution.

     WP_20160423_007

    Dimanche 24 avril, c’était le grand jour, après avoir stressé, après avoir passé deux nuits blanches à penser, à avoir oublié ma veste (alors qu’il faisait un temps pourri), j’entrais dans ma première course. Marathon, semi et 10 km sont les trois courses du marathon d’Albi. J’ai adoré voir les personnes en effervescence autour de moi à s’échauffer, rigoler et… courir, l’ambiance était dingue !

    9 h, le départ, j’ai eu la chance de la faire avec une amie qui a le même rythme que moi. Nous avons laissé les premiers coureurs partir, je ne voulais pas me faire piéger et partir trop vite. Je dois avouer que j’ai eu un moment de pression, je n’avais jamais fait 10 km et je voulais tenir.

    Les premiers kilomètres se sont très bien passés malgré le vent peu agréable et froid, voir le centre d’Albi en courant n’était pas désagréable ! Je voyais les kilomètres passés et chaque nouveau marquage, je sentais mon cœur battre, d’habitude au niveau du 5 km et 7 km, je rame, mais là pas tout. Le dernier kilomètre, la dernière ligne droite. Ma gorge était serrée, je ne peux pas vous expliquer, mais j’avais les larmes aux yeux, j’allais le faire « putain ».

    WP_20160424_003

    Pour beaucoup 10 km ce n’est rien, mais pour moi c’est vraiment beaucoup, demandez à tout le monde, jamais je n’aurais couru, moi la fille « trop grosse », « trop empotée » eh bien non je suis allée contre les préjugés ! Moi et mes fesses on l’a fait ! Oui j’ai perdu 35 kg, mais j’ai encore des formes et la petite brioche, mais je fais du sport, j’ai, même, dixit mon médecin « une fréquence cardiaque de sportive » et BAM dans les dents les préjugés !

    Oui je l’ai fait, j’ai passé la ligne d’arrivée avec des frissons, en 1 h 13, j’ai vu une autre de mes amis, j’avoue j’ai versé quelques larmes de joie, bordel, je l’ai fais, ça tourne en boucle dans ma tête, je me sens forte, belle et prête à relever tous les défis.

    Bon je reconnais cet article est décousu, il n’a pas de sens, mais voilà, je devais vous parler de mon expérience, de cette joie et cette fierté que j’ai ressenties !

    WP_20160424_008

    J’ai hâte d’en refaire une, de tenter de m’améliorer, de le faire avec des copines, de me surpasser encore et encore !

    Et vous ? Avez-vous déjà fait une course ? Qu’avez vous ressenti ?

    1 2 3 83